JEUX SUR CHEMIN

  • Villeneuve-lès-Bouloc (31) | Novembre 2015 | 2000 m²
  • Conception: Mylène Gaillard Paysagiste DPLG
  • Création en bref: Chemin à vélo, allée carrossable, terrasse, aire de jeux, plantations d’arbustes et de vivaces, plantation d’arbre, gazon

Cette belle parcelle de 2000 m², occupée par une vieille Toulousaine était mal exploitée : Des arbres très ramassés à l’avant de l’habitation, des sujets vieillissants, des limites peu gracieuses, un accès à la maison peu praticable. De plus, la famille souhaitait que ce jardin devienne un espace ludique pour leurs enfants.

L’idée principale a donc été d’intégrer un chemin à vélo comme point de départ pour l’aménagement.

Un jardin ludique: L’aménagement global du jardin se base sur la création d’une boucle à vélo prenant son départ depuis la cour carrossable. De part et d’autre de ce chemin viennent s’agrafer les massifs arbustifs, les arbres et l’aire de jeux. Afin d’éviter de couper la vision de ce grand jardin depuis la terrasse par ce cheminement, un jeu de légères buttes permet de le rendre invisible depuis les lieux de vie. Ce jeu de niveaux permet également de souligner les courbes de la boucle et d’animer ce jardin en longueur.

Lumière et espace: Un gros travail d’abattage de sujets mal positionnés et vieillissants ainsi que de replantation a permis un nouvel agencement de l’espace. L’avant de la maison est ainsi plus lumineux et ouvert. Seul le bel érable a été conservé en sujet isolé. Une terrasse ombragée en briques foraines a été aménagée à son pied. Une autre terrasse ensoleillée est créée en prolongement du chemin d’accès vers l’entrée de la maison. Des plantations d’arbres le long du cheminement et en limite de parcelle remplacent les sujets abattus : comme le Noyer, un Prunier, un Cerisier, et un Poirier d’ornement.

Adoucir les limites: Une haie variée et fleurie a été plantée permettant de cacher les vues sur un chemin voisin. Des languettes arbustives permettront également de dissimuler les vues sur les murs voisins.

Un accès aisé: La zone de stationnement ainsi que l’accès piéton sont bien séparés de la zone de jardin et de jeux (la maison étant en limite de parcelle). Les espaces n’ont donc pas à subir de modifications de fonctions et de limites. Il fallait simplement rendre plus praticable l’accès véhicule en créant une cour en dalles stabilisatrices de graviers, bien délimiter l’espace technique de l’espace récréatif par des bordures esthétiques (briques foraines sur tranches), ombrager la cour en plantant un arbre (Zelkova serrata) et rendre accessible l’entrée de la maison par un trottoir piéton dans le prolongement de la cour gravillonnée.

 

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :