ÉCRIN LUMINEUX

  • Toulouse (31) | Décembre 2015 | 270 m²
  • Conception: Mylène Gaillard Paysagiste DPLG
  • Création en bref: Terrasses et brises vues en bois, assise et structure pour grimpantes, plantations, gazon, arrosage intégré

Le petit jardin de cette maison typique des années 60 était sans vie : Cerisier mort, couvert arbustif dense et sans cohérence et jardin en grande partie minéralisé par un double trottoir béton.
Les pièces de vie étant à l’étage et le salon donnant sur un balcon, le jardin est peu utilisé pour les repas. L’idée est donc de lui donner un nouvel usage : un coin de repos, de déconnexion au cœur d’un jardin plus lumineux, aéré et modernisé.

Une nouvelle orientation: La maison se situe presque au milieu du jardin, l’espace arrière est donc en longueur. L’ancienne terrasse était connectée au bureau et faisait face à la clôture. Elle coupait ce jardin en deux et n’offrait pas de vues intéressantes. L’idée est donc d’amener le regard vers l’espace le plus généreux du jardin : l’angle Sud-Ouest du jardin en créant un écrin au jardin visible depuis les espaces à vivre et en créant un espace cocooning avec assise et terrasse

Abattage et déblais: Un travail préalable important a été nécessaire : abattage et dessouchage du cerisier, évacuation des trottoirs béton, évacuation des clôtures. Le but étant d’aérer et d’agrandir visuellement l’espace.

Des limites repensées: Ayant la volonté de redonner de la cohérence et une lecture d’ensemble au jardin, un matériaux commun à la terrasse, clôture, assise et structure pour grimpante est utilisé : le liteau de bois. La clôture arrière, constituée d’un grillage simple torsion était totalement transparente et peu qualitative, les liteaux peu ajourées rendent la vue occultante sur les jardins voisins.  L’espace cocooning est créé en imaginant une assise, tel un prolongement de la terrasse. Les liteaux de cette assise se démultiplient sur le mur et créent une structure pour un jasmin et une clématite.

Lumière et graphisme: Les massifs encadrant la terrasse sont constitués d’un mélange d’essences graphiques et lumineuses. La légèreté est donnée par les stipa, les ails d’ornement, la structure par les hebe, les pittosporum nains, les euphorbes. Une floraison dans les tons roses, blancs et jaunes égayent l’espace : santoline, spirées, agapanthes fleurissent à la belle saison.

Une entrée repensée: Le but était de passer d’une entrée vieillotte, très minéralisée à un vrai jardin mi ombre luxuriant. L’entrée garage bétonnée est remplacée par une mini allée drainante (nidagravel) et les massifs sont replantés d’essences se trouvant dans le jardin et complétés de graminées et de rosiers paysagers.

Fournisseurs: Bois : Parlons Bois (31) / Pépinière : Engandou (31)

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :